Archives de catégorie : comment ça marche ?

La Charte du Krôcô

Pour vous aider à mieux comprendre la Charte du Krôcô, voici une petite série de visuels qui détaillent les 4 grands thèmes de la Charte.

Pour Noël, un Kadô malin : une enveloppe de Krôcôs !

Votre petit-neveu ne connaît pas encore le Krôcô ? Votre Mamie non plus ?
Il est encore temps de leur faire découvrir notre monnaie locale et les 69 commerces et services qui l’acceptent à Nîmes et en périphérie en leur offrant une jolie enveloppe-kadô Krôcô à l’occasion des Fêtes et des étrennes !

La formule est simple : vous achetez une enveloppe contenant des billets de krôcôs, une carte de membre pour l’heureux récipiendaire (obligatoire mais offerte, valable jusqu’au 23 mars 2020), une liste des commerces et le plan . Nous vous proposons des enveloppes à 20€ ou 50€ (contenant donc la même valeur en Krôcôs). De quoi faire de belles découvertes, et consommer local, éthique, responsable…

Vous pourrez les acheter (en euros, évidemment…) chez cinq de nos sympathiques commerces prestataires :
Le Caboulot, restaurant, 26 rue Jean Reboul 30000 Nîmes
Le Spot, expos, restauration, 8 rue Enclos-Rey 30000 Nîmes
La Ressourcerie Réa Nîmes, friperie-brocante solidaire, 2 rue des Platanettes 30000 Nîmes
la Boutique nîmoise, Épicerie & artisanat locaux, 5 rue de la République 30000 Nîmes
La Biocoop de Marguerittes, 254 rue Louis Blériot 30320 Marguerittes

Article Midi-Libre : https://www.midilibre.fr/2019/12/23/nimes-pourquoi-ne-pas-offrir-des-krocos-a-noel,8622197.php

Jérôme Puech lance le Krôcô dans la campagne municipale. Notre réaction…

Jérôme Puech, candidat socialiste et « citoyen » à la mairie de Nîmes, annonçait le 8 novembre dernier 12 mesures-phares pour l’économie locale dans les colonnes d’Objectif Gard. Parmi celles-ci une prime de 100 Krôcôs à tous les agents municipaux et communautaires. Notre réaction :

Communiqué de l’association Les Vrais Monnayeurs de Nîmes & alentours :
Nîmes, le 13 novembre 2019

Les Vrais Monnayeurs de Nîmes & alentours, porteurs de la monnaie locale le Krôcô, réunis en CA, se déclarent surpris des déclarations de campagne de Jérôme Puech, (article Objectif Gard en date du 8 novembre), par lesquelles il annonce une prime de 100 Krôcôs pour les agents municipaux et communautaires (Note : 100 krôcôs ont bien une valeur de 100 euros, et non 80 comme il écrit par erreur dans l’article cité).

Agréablement surpris, bien sûr, de voir ainsi la monnaie citoyenne, lancée en mars 2018, devenir l’un des thèmes de la campagne municipale. En effet, notre monnaie locale complémentaire et citoyenne (MLCC) est un des outils qui peuvent contribuer à construire une ville plus écologique et plus solidaire par le soutien aux circuits courts d’approvisionnement et le maintien de l’argent sur le territoire.

Mais le Krôcô est un projet associatif avec un pilotage citoyen, au sein duquel les élus peuvent prendre une juste place. Une municipalité « de progrès » devra bien sûr aider le Krôcô, mais il s’agira alors de ne pas mettre la charrue devant les bœufs. Les priorités seront de soutenir l’association dans son fonctionnement, puis d’ouvrir certaines régies municipales et DSP (cantines, transport en commun, piscines…) au paiement en Krôcô. Les primes aux agents, de même que les indemnités des élus, viendront enfin compléter l’édifice.

Ce processus est clairement décrit dans le Pacte pour la Transition, porté par le collectif Nîmes-en-Transition, dont le Krôcô est partie prenante. Ce Pacte, qui propose 32 mesures concrètes, simples et applicables dans le temps d’une mandature, vise à construire, dans une logique de co-gestion citoyenne, une société plus écologique, solidaire et démocratique à l’échelle de nos villes et villages, en capacité de supporter les bouleversements à venir. Le Pacte décline à l’échelle locale une réflexion globale sur une nécessaire Transition, laquelle devra nécessairement concilier les problématiques de « la fin du mois » et celles de « la fin d’un monde ». La monnaie locale peut et doit prendre sa place dans cette démarche.

Des commissions citoyennes, réunies à l’initiative de Nîmes-en-Transition, se sont emparées du Pacte proposé nationalement, et en ont élaboré une adaptation au contexte local. Le Pacte pour la Transition devrait être proposé à l’ensemble de candidates et candidats à la magistrature municipale d’ici le début du mois de décembre.

PJ : la mesure #32 du Pacte pour la Transition relative au soutien aux monnaies locales.
http://www.nimesentransition.org/pacte/Pacte-%2332.pdf

Quizz : que savez-vous du Krôcô et des MLC ?

Krôcô Quizz

Que savez-vous du Krôcô et des monnaies locales en général ? Évaluez votre maîtrise du sujet en jouant ! Répondez aux 25 questions qui suivent...
Départ
Félicitations ! Vous avez terminé ce quizz, et vous avez obtenu %%SCORE%% sur %%TOTAL%%, soit %%PERCENTAGE%%. %%RATING%%
Vos réponses sont surlignées ci-dessous.
Retour
Les questions en gris sont complétées.
12345
678910
1112131415
1617181920
2122232425
Fin
Retour

MoLoCoCi, le « Monopoly » des monnaies locales

Le plateau du MoLoCoCi

On peut contribuer !

L’un des problèmes rencontrés par les projets de monnaies locales c’est « comment faire pour expliquer au plus grand nombre à quoi elles servent et comment elles fonctionnent ? »

Eh bien Sophie, utilisatrice, prestataire et animatrice de la Doume, monnaie du Puy-de-Dôme, a eu l’idée d’un jeu, un jeu auquel on puisse jouer dans les écoles primaires, dans les facs d’économie, dans les formations sur le développement durable, dans des forums et sur les marchés, mais aussi chez soi, en famille ou entre amis. Un jeu pour changer notre regard sur la monnaie et remettre en question nos façons de consommer.

Coopératif, aussi participatif qu’instructif, le MoLoCoCi (pour Monnaies Locales Complémentaires et Citoyennes) permet à chacun de partager ses connaissances et ses expériences pour faire progresser le groupe entier vers la victoire. Objectif : l’enrichissement du territoire par la contribution de chacun. Ça change !

Ce jeu est maintenant dans sa phase de financement, après une période de deux ans de tests. Et c’est sur Ulule que ça se passe !

Une convention MLCC/Nef/Sol pour le financement citoyen

Le Réseau des MLCC (dont le Krôcô est signataire de la Charte des valeurs), le Mouvement SOL et la Nef poursuivent le même objectif de repenser les rapports économiques et les transactions financières pour une société plus respectueuse de l’Homme et de son environnement. Forts de cette proximité de vision et des liens resserrés entre leurs communautés sur les territoires, le Réseau des MLCC, le Mouvement SOL et la Nef décident de renforcer leurs relations en officialisant un partenariat commun (la convention tripartite a été signé en septembre 2018). Continuer la lecture

La dame de Condé, fable économique

Dans la petite ville de Condé, l’hôtel de la Gare est réputé pour son calme et sa vue sur le lac… Mais l’automne venu, la bourgade est calme, trop calme. Plus de touristes. Quant à l’activité locale, elle est au plus bas, les commerces au point mort, les ardoises des uns et des autres toujours plus longues.

Un vendredi après-midi, pourtant, débarque une jeune femme, d’apparence très convenable. Elle réserve une chambre pour la nuit et le repas du soir et, comme elle n’a pas de bagage, elle laisse en acompte un billet de 100 €, tout neuf. Puis, elle s’en va faire un tour en ville. Le pâtissier, qui était au bar de l’hôtel, a vu la scène et s’adresse au patron : Continuer la lecture

Participez à la première enquête du Krôcô

Trois mois après le lancement du Krôcô, nous avons souhaité faire un point sur son fonctionnement, pour avoir une première vision de ce qui décolle, ce qui ne décolle pas, des circuits qui se mettent en place, de la circulation de la monnaie.
Nous avons donc élaboré un questionnaire pour tous les prestataires, ces professionnels qui acceptent les paiements en Krôcô. Mais nous avons aussi besoin de voir du côté des utilisateurs, et nous avons donc un questionnaire spécifique pour les adhérents du Krôcô. Et, pour être complets, nous en avons un aussi pour les « sympathisants », ces personnes qui à un moment ou un autre ont croisé notre route et manifesté leur intérêt… sans pour autant devenir adhérents de l’association.
Ces questionnaires peuvent être remplis (en 5 minutes) directement sur écran (via Acrobat Reader), ou de façon plus classique sur papier. Dans les deux cas, il faut télécharger le fichier. Donc, si vous êtes adhérents de l’association des Vrais monnayeurs de Nîmes, utilisateurs ou non du Krôcô, le questionnaire utilisateurs vous attend ici. Et pour les non-membres il est là.

On compte sur vous pour en savoir plus sur vos souhaits, vos freins, vos suggestions !

Vers une 2e loi sur les Monnaies Locales ?

Le sénateur de l’Isère, Guillaume Gontard, vice-président de la commission Aménagement du Territoire et Développement Durable, propose, sur le site Parlement & Citoyens, une consultation qui pourrait servir de base à une proposition de loi pour « Soutenir le développement des monnaies locales ».

Par cette consultation, il est proposé de répertorier l’ensemble des freins que rencontrent les monnaies locales, complémentaires et citoyennes. Il est souhaité également que l’intelligence collective et le retour d’expérience des créateurs de MLCC permette d’imaginer des leviers, notamment législatifs, pour favoriser leur développement. Enfin, en fonction des solutions politiques, législatives et règlementaires, qui seront proposées il pourra être envisagé, si besoin est, la rédaction d’une proposition de loi. Parmi ces sujets qui pourraient faire l’objet d’une proposition de loi : l’autorisation pour les collectivités de payer directement certaines prestations en MLCC. Il est aussi également envisagéune réflexion sur les stratégies à mettre en œuvre pour la promotion des MLCC notamment par les collectivités locales.

En tout état de cause, cette consultation paraît utile pour accroitre la mise en lien des acteurs et la visibilité des monnaies locales, complémentaires et citoyennes, et ainsi contribuer à leur développement.

Pour participer, il suffit de se rendre sur le site de la consultation publique  , qui est accessible jusqu’à fin août.